Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Les deux vies de la Stan Smith

 

Portée par les stars du tennis des années 70, dont le joueur américain Stanley Smith qui lui a donné son nom, la chaussure lancée en 1963 par adidas est aujourd'hui devenue un objet incontournable de la mode de tous les jours.

 

 

 

Avec plus de 40 millions d'exemplaires vendus dans le monde, l'adidas Stan Smith est l'un des plus grands succès de l'histoire de la chaussure. Portée avec un jean, un survêtement ou d'autres pantalons, elle fait aujourd'hui partie de la mode vestimentaire de tous les jours. Un classique. Au point qu'on en oublie parfois ses origines.
 


« Certains jeunes pensent que je suis une chaussure, d'autres que c'est moi qui les fabrique ! », s'amuse Stanley Smith, l'Américain, ancien numéro un mondial de 1971 à 1973, vainqueur de l'US Open et de Wimbledon, qui a donné son nom aux fameuses chaussures blanches. Il sait bien que « c'est parce qu'ils ne [l]'ont jamais vu jouer ».
 


Le modèle est également loin d'être récent. Mis au point au début des années soixante et fabriqué dès 1963 en Alsace, le produit est commercialisé à partir de 1965 sous le nom d'Adidas Robert Haillet, le numéro un français de l'époque.
En 1971, l'Américain signe un contrat avec adidas. La chaussure désormais appelée « Adidas Stan Smith » est reprise par d'autres joueurs. « C'était une des toutes premières chaussures en cuir pour jouer au tennis, ça lui conférait quelque chose de spécial », explique Stan Smith.

Le modèle innove avec son cuir aéré par trois rangées de trous et cousu directement à la semelle pour plus de solidité. Une semelle qui a, en outre, l'avantage d'être adaptée à tous types de terrains. « La plupart des chaussures qui existaient à l'époque avaient des semelles toutes fines et sans élasticité, se souvient Max, 67 ans, classé 2/6 dans les années soixante et soixante-dix. L'avantage de la Stan Smith c'était donc l'épaisseur de la semelle mais aussi les petits picots de trois ou quatre millimètres de diamètre et placés sous la chaussure, qui permettaient d'amortir les chocs et de freiner les glissades sur terre battue. C'était l'une des premières chaussures adaptées au tennis. »
Son appui large permettait aussi de réduire les risques de foulures et de chutes. Rapidement, la chaussure de Stan Smith s'impose sur le circuit, et même ses adversaires la portent.



Mode hip-hop



Dépassée dans les années 80, elle devient exclusivement une chaussure de sportswear et connaît alors une deuxième jeunesse inattendue grâce à la mode hip-hop. Un boom dont on situe généralement l'origine à l'enregistrement du morceau « My adidas » par le groupe Run DMC en 1986. Une chanson qui vente les mérites du modèle « Superstar » du fabricant allemand. La marque et la Stan Smith deviennent alors tendance. Des nouvelles versions apparaîtront par la suite, plus colorées ou dotées de scratch. Avant une réédition de l'originale - sous le nom de Stan Smith  II - en 2007.

 

                
 

 

Par Tennis Addict, Florent Godard



Plus d'infos pour les amateurs Stan Smith :
http://stanleysmith.canalblog.com/
http://tennis-buzz.com/2005/11/23/de-stanley-smith-a-stan-smith/
http://www.sneakers.fr/reportages/interview-de-stan-smith
 

Par vanessa fechter


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus