TennisAddict

Le plaisir de jouer est, de loin, la première motivation des pratiquants. 63% des licenciés ne participent à aucune compétition officielle. Pour répondre à leurs attentes, des initiatives se multiplient pour créer de nouvelles formes de jeu plus ludiques et accessibles à tous. En voici quelques exemples.

 

Le tournoi multichances (TMC) 

Il s’agit d’un mini-tournoi convivial, étalé sur 2 jours et demi en moyenne (NC et 4e série). Chaque joueur dispute deux matchs par jour, quel que soit ses résultats (plusieurs chances de gagner!). Les rencontres se disputent en 3 sets gagnants de 4 jeux (jeu décisif à 4 partout). Le TMC rapporte environ la moitié des points d’un tournoi classique. Un bon moyen de jouer sans pression et d’obtenir un premier classement. Pour ceux qui habitent en Alsace, consulter le calendrier du TennisAddict Tour, sur tennisaddict.fr 

Découvrir le beach tennis 

Si vous souhaitez vous amuser sur la plage, voici le b.a.-ba du beach tennis : tracez un terrain de 8 m sur 16 m et fixez le filet à 1,70m. Munissez-vous ensuite de raquettes spéciales & qui rappellent celles du jokari – et de balles intermédiaires. Les passes entre partenaires d’une même équipe sont interdites. Aucun rebond n’est autorisé et let compte. Le serveur n’a qu’une seule balle de service et sert où il veut. Voilà pour les règles officielles. Libre à vous d’inventer les vôtres! 

Les raquettes FFT, une compétition féminine sans contrainte

Vous peinez à trouver une équipe après seulement 6 mois ou 1 an de pratique… et vous êtes peu motivée pour vous engager seule sur un tournoi ? Les Raquettes FFT sont faites pour vous. Çpreuve collective ouverte aux non classées, 40 et 35, dès 15 ans. La formule a de quoi séduire “la partie se joue en un seul set avec des balles intermédiaires, ce qui a l’avantage de niveler les niveaux “, explique Fabien Boudet, directeur des activités fédérales à la FFT. Les rencontres – non homologuées – comprennent 2 simples plus 1 double, dans un format coupe sans prise de tête. Avec une finale à Cannes, pour joindre l’agréable à l’agréable… 

 

BABY-TENNIS : 

Débuter devient un jeu d’enfant 

Les 3/4 ans ont eux aussi leur tennis. Sur des micro-terrains de couleurs, les enfants font rouler des ballons ou renvoient en coups droit/revers des balles en mousse ou des ballons de baudruche. Une pratique qui permet aux tout-petits de travailler équilibre et motricité ou encore de dissocier les mouvements du haut et du bas du corps. Prolongement du mini-tennis – conçu pour les 5/6 ans – « le Baby-tennis répond à la demande croissante des parents, petits frères et petites sœurs des pratiquants, détaille Nathalie Delaiguecoordinatrice nationale de l’enseignement à la fédération. Jusqu’ici, les clubs les assimilaient aux autres enfants. Or, on ne fait pas faire la même chose à des petits de 3 ans qu’à des enfants de 6 ans ! Cela créait aussi des écarts de niveau.» Encore en phase test dans quelques ligues, la pratique devrait s’étendre en 2011. Les courts de couleurs du Baby Tennis. Plusieurs clubs comme le TC Sedan l’ont déjà mis en place.