Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

autres produits

Ces nouvelles gammes de tennis plus féminines

TennisAddict le mag n°7 - Mai 2012 | 01 Mai 2012 à 8h00

Par florent godard

FINI LES PRODUITS DÉRIVÉS DES MODÈLES HOMMES : LES MARQUES INNOVENT ENFIN AVEC DES PRODUITS ADAPTÉS POUR SÉDUIRE LES  FEMMES!

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

« Il était vraiment temps de créer des vêtements de sports stylés pour les femmes. Jusqu'ici les couleurs étaient très basiques et les designs presque toujours les mêmes. Les vêtements proposés étaient tellement mauvais qu'ils en devenaient presque cool ! » Cette petite phrase un brin provocatrice est signée Stella McCartney. Depuis plusieurs années, la créatrice britannique dessine des collections tendances pour la star et égérie de la marque Adidas, Caroline Wozniacki. Lors du dernier US Open, l'ex-numéro un mondial a ainsi revêtu une élégante robe couleur craie mâtinée de gris, inspirée des combinaisons de plongée ! Un ensemble à jupe plissée orné d'un discret motif floral, presque en filigrane. Le tout dans un mélange de polyester et d'élasthanne en jersey.

« Nous avons un peu revu notre copie en 2012. Avec des collections plus stylisées pour se rapprocher de la mode, notamment sur les chaussures », confie Franck Wauters, directeur commercial chez Wilson. L'équipementier lance aussi cette année quatre collections textiles originales ; une pour chaque Grand Chelem. Nouveau système de poche arrière pour accueillir les balles, teintes ocres et «esthétique de la glissade» par exemple, pour son modèle Roland Garros. Sans pour autant renier son héritage, avec une gamme vintage baptisée «Hall Of Fame» (ci-contre). Sortie en 2012, celle-ci reprend les codes du tennis des années 50 et 60 : coupes droites, robes à petits frous-frous, motifs en losanges, et tons bleu marine, vert etblanc rappelant les couleurs de Wimbledon. Avec une démarche esthétique globale, pour proposer des «silhouettes» complètes, pour reprendre le vocabulaire spécifique de la mode. Même démarche chez K-Swiss,où tank tops et jupes sont coordonnés, avec des rappels des couleurs en petites touches sur les chaussures. « Depuis quelques années, la tendance est à plus de couleurs, pour renforcer l'impression de fraîcheur et de dynamisme, mais aussi sur des tenues plus ajustées, plus féminines aussi», confie Bruno Paul, directeur deK-Swiss France. Avec cette année, un petit « effet plaid », visible sur des tops très bariolés de bandes croisées.

DES SOUS-VÊTEMENTS 100% TENNIS
Cette volonté de recherche s'étend aussi aux sous-vêtements. La marque de lingerie Anita investit en R&D pour concevoir des soutiens-gorge de sport performants. Pour favoriser le maintien, le bonnet recouvre l'ensemble de la poitrine, le décolleté est moins plongeant, et le tout est confectionné sans couture interne pour éviter le frottement sur la peau. Les bretelles plus larges, sont rembourrées et surtout non élastiques pour éviter les marques sur les épaules. Pour rappel, la FFT indique qu'un soutien-gorge conçu pour le sport « réduit de 70 % le mouvement du sein ». Lors de la pratique du tennis, les mouvements verticaux peuvent multiplier son poids par six !

CHAUSSURES
Côté chaussures, la différence morphologique par rapport aux hommes impose des modèles spécifiques. Le pied féminin est généralement plus fin. Son delta (la différence) entre le talon et l'avant-pied étant moins important. La construction de la chaussure sera donc globalement plus fine, la semelle extérieure et l'empeigne moins épais, la hauteur de la coque du talon plus basse. Pour s'adapter, certaines enseignes comme Decathlon ont scanné plusieurs milliers de pieds de femmes dans leurs magasins partout en Europe. Hormis cela, les composants et les technologies sont les mêmes.Ce qui n'empêche pas les équipementiers de s'adapter aux demandes.« On s'est rendu compte que beaucoup de femmes préfèrent jouer avec des chaussures de running, pour la flexibilité et le confort qu'elles confèrent » ,explique Guillaume Girard, chef de produit chaussures chez Artengo. Résultat, un gros travail sur le confort avec un montage presque sans coutures - les composants sont « plaqués » - des zones méchées sur les parties avant et extérieure, et sur l'intégralité de la languette, par où passe l'essentielle de l'évacuation de la transpiration. Et sur la légèreté (270 à 325 gr - contre 360 à 425 gr en moyenne pour les modèles masculins) . Le déroulé du pied est également rendu plus facile à l'image des chaussures de courses à pied. Avec ses 274 gr pour un 38 femme et son code couleur rose ou vert pomme intégral, la Gel Solution Speed d'Asics innove également. « On a osé le 100% couleur flashy sur la chaussure, ce qu'on ne faisait pas avant», confesse David Pochot, responsable formation de la marque japonaise.

UNE RAQUETTE « TOLÉRANTE » POUR LES JOUEUSES LOISIRS

Même du côté des raquettes, la tendance est à l'ouverture. Longtemps «unisexes», les raquettes évoluent vers une conception plus adaptée aux spécificités féminines. Ainsi, la 840 Flax Fiber light d' Artengo vise les petits gabarits féminins, les débutantes ou joueuses aux bases techniques encore incertaines. Son poids allégé (270g), sa forme profilée et son tamis de 705 cm² la rendent plus tolérante aux frappes décentrées ( la balle repart quand même de la raquette) mais aussi plus puissante avec un équilibre en tête. Avec sa gamme « Rebound », Tecnifibre fait, elle, figure d'exception en jouant la carte du 100% girls. Une gamme très complète de 260g (Rebound Soft) à 300g (Rebound Pro), pour tous les niveaux, au design soigné avec un lettrage rappelant celui des magazines de mode féminins. Qui dit légèreté dit cependant manque de puissance et vibrations.« 50 grammes en moins peuvent représenter jusqu'à 40% de puissance en moins au moment de l'impact et 18% de choc en plus »,précise Laurent Blary, responsable du développement des produits chez Tecnifibre. Pour compenser, les modèles sont là aussi équilibrés en tête et l'on conseille de s'équiper d'un cordage souple garantissant confort et absorption.Comme un boyau ou un multifilaments.» Autre adaptation, le manche allongé, pour prendre en compte la systématisation du revers à deux mains chez les filles, et permettre le bon positionnement des poignets. Tecnifibre a même créé une ligne de bagagerie spécifique, pour permettre de répartir la charge au niveau des épaules et moins forcer avec le dos. Une réflexion des équipementiers qui attirera certainement l'attention des pratiquantes. A condition de ne pas réduire les attentes à un seul profil de joueuse ou de les caricaturer. Comme le rappelle Franck Wauters «Les joueuses n'aiment pas qu'on les enferme dans une case».

Par florent godard


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus