Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Interview Gilles Simon

TennisAddict le mag n°6 - Mars 2012 | 01 Mars 2012 à 8h00

Par florent godard

REVENU AU PLUS HAUT NIVEAU EN 2011, GILLES SIMON FRAPPE DE NOUVEAU À LA PORTE DU TOP 10. AVEC POUR OBJECTIF RÉAFFIRMÉ DE BOUSCULER LE SOMMET DE LA HIÉRARCHIE. RENCONTRE LORS D'UNE APRÈS-MIDI CONSACRÉE À SES FANS EN NORMANDIE, EN DÉCEMBRE DERNIER. PLUS PRÉCISÉMENT AU TENNIS CLUB DE BAGNOLES-DE-L'ORNE, LAURÉAT DU JEU-CONCOURS ORGANISÉ PAR TENNISADDICT ET HEAD. 

TennisAddict demande à chaque champion d'ouvrir son sac pour nous faire découvrir son matériel. Qu'est-ce qui est le plus important pour toi ?

Il s'agit bien sûr de ma raquette. Je joue avec une Head Prestige. Elle fait 320g non cordée, est tendue à 24/25 kg avec un cordage hybride Head Intellitour. Ma raquette correspond à mon jeu et à ma personnalité. Sa grande particularité est d'être équilibrée en manche. Ce qui est plutôt rare et me permet de mieux contrôler la balle et de la garder dans le court. Un réel besoin car mon bras va très vite. Elle offre ainsi plus de relâchement, ce qui est un avantage supplémentaire pour remporter les points importants. C'est un choix. D'autres préfèrent avoir plus de puissance. Comme ça, une fois bien placé, le coup part tout seul...

Tu as approché plusieurs fois le cercle très fermé du Top 5. En 2009, tu as même atteint la 6ème place mondiale. Qu'est-ce qu'il te manque encore pour y accéder ?

Il ne me manque rien, si ce n'est de la confiance. Je reprends peu à peu de l'assurance, après une période compliquée. En 2009, je me suis blessé au genou. J'ai commencé la saison 2011 à la 41e place mondiale, il m'a fallu ensuite revenir au meilleur niveau. Malheureusement, je n'ai pas réussi à battre des joueurs du top 5 l'année dernière, mais je n'étais pas loin d'y parvenir deux ou trois fois. Tout est encore possible.

 « Un rien me sépare du Top 5 »

 Je suis revenu à la douzième place à l'ATP, et j'ai déjà gagné contre les meilleurs (ndlr : Gilles Simon a battu Novak Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer en 2008). Il suffit souvent de quelques victoires pour passer un cap. Si tu gagnes contre eux une fois, deux fois... tu installes le doute chez l'adversaire. Et tu inverses la tendance ! Le rapport de force n'est alors plus du tout le même. 

Jo-Wilfried Tsonga, Gaël Monfils ou Richard Gasquet ont eux aussi le potentiel pour accrocher une place dans le Top 5 en 2012. Vous en discutez ? Vous vous donnez des conseils ?

On sait qu'on est très proches. On échange. Mais de là à discuter tactique c'est compliqué, car nous avons trois jeux différents. 

Que te reste-t-il à améliorer dans ton jeu ?

Je dois encore gagner en relâchement. Souvent je ne laisse partir mes coups que vers la fin. Je crois même avoir un des records du tennis en nombre de matchs remportés après la perte du premier set (sourire). 

Quelle est la clé ?

Sur la méthode, je n'en dirai pas plus (sourire). Ça passe par un changement dans ma façon d'entrer sur le court.

Tu as déjà fait un bout de chemin chez les pros, quelle est la chose la plus surprenante que tu aies vue sur le circuit ?

C'est Gaston Gaudio, qui pousse une colère et déchire complètement la poche de son short, lors d'un match contre moi à Hambourg en 2006. Comme il avait déjà eu un point de pénalité car il prenait trop de temps entre les échanges, il n'a pas voulu aller se rasseoir pour en enfiler un neuf. Quand il a servi, on voyait tout ce qu'il y avait en dessous. Ça m'a beaucoup fait rire !

Par florent godard


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus