TennisAddict

HISTOIRE D’UN PRODUIT DE LEGENDE

Dans chaque numéro , retrouver l’histoire d’un produit qui a marqué son époque . 

LA HEAD PRESTIGE

Raquette des légendes du tennis, alliant contrôle, précision et puissance, la Prestige n’est pas à mettre entre toutes les mains. Elle se mérite.

“Presque tous ceux qui ont débuté avec la Prestige l’ont conservée toute leur carrière
, répète Franck Boucher, responsable de la promotion chez Head, depuis 16 ans. En 2001, Arnaud Clément, qui avait changé de raquette un an auparavant, me l’a réclamée pour retrouver ses sensations. Deux semaines plus tard, il était en finale.”

Des anecdotes sur la Prestige, Franck Boucher en a beaucoup et sur une flopée de grands
joueurs : Ivanisevic, Muster, Grosjean, Clément, ou encore Safin.

Les plus grandes stars ont usé les cadres de l’emblématique raquette de Head. À commencer par Henri Leconte, qui lance le produit en 1987, après avoir testé les premiers prototypes. Premier modèle d’une longue série, la Prestige Pro 600 Mid Size et son tamis relativement petit allie puissance et précision. Un savant mélange qui fera son succès. Mais elle a aussi une autre particularité : la raquette possède un look différent et produit un léger sifflement au moment de la frappe, affirment les puristes.

Avec les Prestiges Intelligence, Liquid Metal ou Microgel, elle suivra ensuite les modes en associant les nouvelles technologies à sa composition en graphite tressé. Mais elle restera extrêmement proche du modèle d’origine, avec des sensations un peu à l’ancienne, un confort assez ferme, une grande stabilité et un magnifique toucher à condition de bien centrer. A noter néanmoins la création de la Mid Plus avec son tamis de 630 cm2, plus tolérante, adoptée par Grosjean et Clément et aujourd’hui utilisée par 90% des joueurs de Prestige. Ou encore la Prestige Pro avec 16 montants qui s’adapte aux frappes liftées de fond de court, quitte à perdre un peu en contrôle.

Pour les 15/2 et plus

Une longévité rare dans le monde éphémère des raquettes de tennis. «Elle fait partie des trois raquettes «mythiques » qui ont su traverser les époques et sont encore utilisées aujourd’hui, aux côtés de la Wilson Pro Staff de Federer et Sampras et de la Prince Graphite », commente Franck Boucher.

Même si le modèle est peu vendu – seulement 2 à 5000 exemplaires par an, comparé aux 25
000 des modèles à succès – son poids (325g non cordée) et sa maniabilité la réservent aux
joueurs d’un bon niveau.

«Elle est très exigeante en termes de placement. Il faut bien centrer la balle sinon elle reste dans la raquette, détaille Guillaume Marie, cordeur au Lagardère Paris Racing. Il faut aussi avoir un bon bras et le niveau technique d’un joueur classé aux alentours de 15/1, 15/2.»

«C’est un peu comme une Ferrari, commente Franck Boucher. Tout joueur souhaite un jour l’avoir et être capable de la maîtriser». Un bolide qui n’est pas prêt de rentrer au garage.
La nouvelle génération des Simon et autre Wawrinka, pour ne citer qu’eux, l’a déjà prise en main.

 

Download WordPress Themes Free
Free Download WordPress Themes
Free Download WordPress Themes
Download Best WordPress Themes Free Download
free online course