Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Métier passion : La parole à trois coachs-ambassadeurs

TennisAddict le mag n°24 - Mars 2018 | 14 Mars 2018 à 8h00

Par Baptiste Blanchet

EMMANUEL BERGER - Enseignant au Tennis Club Annecy le Vieux, 42 ans, 4/6 

« Après avoir obtenu mon DE au Creps de Poitiers en 1999, j'ai rejoint le TC Annecy Le Vieux en 2003, qui compte 1200 adhérents. Le club est sous contrat Babolat depuis près de 10 ans. Quand Babolat a mis en place ses ambassadeurs, notre directeur sportif m'a proposé ce rôle, car j'ai toujours géré les raquettes de tests. Mon rôle est donc de mettre en avant la marque. Mais je nefais pas de matraquage. Un enfant qui veut jouer avec une autre marque en a tout à fait le droit, du moment qu'il achète chez Elite Tennis, un magasin indépendant avec lequel nous sommes partenaires. Simplement, je propose à mes élèves d'essayer du Babolat. Entre nous, cela devient un jeu, on en rigole. Aujourd'hui, je dirais que le taux de pénétration de Babolat au sein du club tourne autour de 70%. Ce système fonctionne bien car Elite Tennis est un magasin spécialisé qui marche bien, propose un service de qualité, un large choix de modèles et de marques, a des cordeurs qui travaillent sur des tournois du Grand Chelem ou en Coupe Davis, délivre de bons conseils. Mon rôle consiste égalementà être actif sur les réseaux sociaux. Et bien sûr à tester des produits en avant-première ou à les faire tester par les membres du club. Il est agréable de voir que nos conseils sont suivis par Babolat : les ambassadeurs lui ont conseillé de laisser la Pure Strike en blanc, et de ne pas passer en noir et orange, ce que la marque a fait ».

 

IVAN CUNY – Enseignant au Ninon Pornichet, 43 ans, 15/5

« J'ai commencé le tennis tardivement car j'ai d'abord suivi une formation hôtelière et travaillé dans le secteur. Mais en arrivant à Pornichet, j'ai eu l'occasion de jouer régulièrement. J'ai commencé comme simple adhérent avant de passer mes diplômes et devenir enseignant il y a 10 ans, a n de transformer ma passion en métier. En parallèle, je me suis toujours intéressé au matériel, j'ai très tôt acheté une ma- chine à corder, essayé beaucoup de raquettes. C'est probablement en raison de cette légitimité que Babolat m'a proposé de devenir ambassadeur. Car le Ninon Tennis Club Pornichet a un partenariat avec la marque via un magasin. Il s'agit donc d'orienter nos élèves a n qu'ils aient le meilleur outil. Mais je suis transparent, tout le monde sait que je travaille avec Babolat, mais je ne suis pas un «commercial» : je propose simplement d'essayer le matériel et de comparer, sans faire de forcing. En échange d'une dotation en matériel, je parle de la marque via des vidéos ou des photos sur les réseaux sociaux. J'essaye de me mettre en scène de façon drôle, de me filmer en train de jouer en donnant mes impressions, mais toujours avec honnêteté. Et bien sûr, je participe à des tests comme l'an dernier avec le modèle de raquette Pure Strike, que j'ai eu sous forme de prototype». 

 

SANDRINE SAVARY – Enseignant au TC Pont-Audemer, 46 ans, 5/6

« Depuis 1999, date à laquelle j'ai obtenu mon Brevet d'Etat, je suis sponsorisée par Babolat. Il y a 3 ans, j'ai été nommée ambassadrice Babolat. Nous sommes 36 en France à avoir ce statut. Je dois donc représenter la marque auprès de nos adhérents, à travers le club, les compétitions auxquelles je participe.Dès que des nouveautés sortent, je les teste en avant-première comme récemment la nouvelle Pure Drive ou un nouveau cordage. Ce qui est agréable, c'est que la marque tient compte de nos retours, de notre ressenti de nos conseils par rapport à un coloris. Par rapport à nos adhérents, je travaille avec un magasin partenaire basé à Rouen, le but étant de rapprocher les deux parties. Ce magasin m'avance du matériel Babolat notamment des raquettes, ce qui me permet de les vendre directement. Une application a également été créée afin de conseiller un produit à nos licenciés et que le magasin puisse le commander. Je dispose aussi en permanence de raquettes de test. Grâce à ce système, 80% de nos adhérents jouent en Babolat, mêmesi certains sont attachés à une autre marque, notamment lorsqu'ils sont fans d'un joueur qui l'utilise comme Federer ou Djokovic.Mais beaucoup d'enfants ont envie d'avoir la même raquette que «la prof». En échange, je reçois gratuitement une dotation annuelle qui comprend des cadres, du textile, du cordage, de la bagagerie si je le souhaite. Je suis donc habillée Babolat de la tête aux pieds. Une fois par an, tous les ambassadeurs Babolat sont réunis, à Lyon au siège de la marque, ou à Sophia Antipolis dans l'académie de Patrick Mouratoglou, qui est notre parrain». 

Par Baptiste Blanchet


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus