Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Portrait : Eléonora Molinaro, un caractère de guerrière

TennisAddict le mag n°24 - Mars 2018 | 14 Mars 2018 à 8h00

Par Baptiste Blanchet

 
Vous attendiez-vous à un tel début de saison ?

Pour être franche, je ne savais pas trop bien où j'allais me situer pour entamer cette année tennistique. En effet m'étant blessée mi-août 2017 sur un tournoi ITF PRO, j'avais un peu de mal à retrouver mon niveau de jeu et mon moral était au plus bas. C'est pour cela que nous avions envisagé (mon staff et moi- même) de débuter l'année par un ITF Junior pour retrouver en premier lieu du temps de jeu et surtout la confiance. Il s'ensuit que d'arriver en finale lors de ce tournoi (ndlr : le RPM Junior Open à Prague) m'a donné l'impact pour aller jouer d'autres tournois. Les résultats m'ont donné raison et cela m'a fait un grand bien. Ces trois derniers tournois m'ont enlevé les doutes restants suite à ma blessure.

 
Quelles sont vos ambitions pour 2018, en termes de jeu, de classement ?

Pour 2018, mon but principal est d'augmenter mon niveau de jeu en améliorant encore mon service ainsi que progresser sur le plan physique et surtout sur le plan tactique sans pour autant négliger le plan mental qui est la clef de la réussite. Ces points sont très importants pour pouvoir réussir à grimper dans le classement WTA a n de remplir les nouveaux critères du règlement ITF qui vont être pris en considération pour 2019. En ce qui concerne mon classement j'aimerais me retrouver entre 400-500 WTA d'ici n 2018 avec pour but de monter aussi loin que possible. Mon rêve n'a pas changé, je veux devenir pro et faire du tennis mon métier et en vivre. Sachant tous que cela est extrêmement difficile à réaliser, il ne faut surtout pas tout miser sur une carte et négliger les études. Pour cela, le système des sports-études aux Etats-Unis reste d'actualité.

 
Avez-vous des modèles ?

Je n'ai pas trop de modèle chez les hommes ni chez les femmes, cependant j'aime bien Rafael Nadal qui illustre comment on peut atteindre ses objectifs en travaillant dur tous les jours. Moi-même j'ai un peu la même philosophie et je me dis toujours que sans efforts pas de récompenses.

 
Ressentez-vous une forme de pression quand on répète que vous êtes l'espoir n°1 du tennis luxembourgeois ?

J'ai choisi ce sport sachant bien qu'il est ingrat et que pour arriver au top il faut faire des sacrifices. Donc si les gens me disent que je suis l'espoir n° 1 du tennis luxembourgeois, cela me réjouit et me donne plus de satisfaction que de pression. Mais tout cela il ne faut pas le surestimer car je vis dans un petit pays et non dans une grande nation où la pression serait beaucoup plus grande.

 
Quelle est votre structure d'entraînement ?

Pour la partie tennis, je m'entraîne principalement au Luxembourg dans mon club le TC Arquebusiers avec mes deux entraîneurs. Une autre personne se charge de ma préparation physique ( fitness/muscu) et un kiné s'occupe de ma récupération. De même, j'ai la possibilité de pro ter des infrastructures de la Fédération Luxembourgeoise de Tennis et de leur préparateur physique. En outre je suis membre de l'équipe Fed Cup du Luxembourg ainsi que du cadre de promotion du COSL. Le déroulement sur une semaine se compose de plus ou moins 14 heures de tennis et d'environ 9 heures de préparation physique, le tout réparti sur 6 jours.

 
Êtes-vous sensible à votre matériel, votre look sur le court ?

Comme chaque joueur ou joueuse, j'aiaussi mes petits rituels : mes cheveux doivent toujours être bien attachés et tressés, mes bouteilles toujours placées à gauche et à même distance l'une de l'autre. De même, mon sac lui aussi, doit être placé à gauche. Au changement de côté j'évite de marcher sur les lignes. En ce qui concerne mon matériel, je ne laisse rien au hasard, mes raquettes sont toujours préparées par la même personne (poids identique, même swingweight etc...) et c'est moi qui les corde avant chaque match.

 
Comment avez-vous découvert le tennis ?

Je suis venue un peu par hasard au tennis et ceci parce qu'en étant jeune je me rendais chaque week-end dans une piscine municipale à côté de laquelle se trouvaient des terrains de tennis. Et comme beaucoup d'autres enfants j'ai essayé et j'y ai pris goût. Arrivée à l'âge de 7 ans j'ai commencé avec les com- pétitions internationales en parcourant tous les échelons. D'abord les TMC, Tennis Europe U12-U16, ITF Juniors U18 et maintenant ITF PRO voire tournois WTA.

 
Quels sont vos loisirs et comment définir votre personnalité ?

Franchement du temps pour des loisirs jen'en ai pas beaucoup et donc si une fois jele trouve ce temps rare, je vais voir un lm au cinéma, me promener au centre-ville, lire un bon livre ou écouter de la musique. Par contre, une chose que personne ne peut m'enlever et où je me relaxe au mieux, ce sont les deux semaines de ski par an. En ce qui concerne ma personnalité, je suis une fille plutôt réservée mais avec un caractère de guerrière.

 

Par Baptiste Blanchet


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus