Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Les blessures, "plus fréquentes" sur dur

 

 

Quelle est la particularité des ciments, bétons et autres résines sur le corps ?

« Les impacts ressentis lors de la réception des sauts et des reprises d'appui sont beaucoup plus violents. Lors d'un changement de direction sur dur, un joueur va supporter trois à quatre fois le poids de son corps au niveau de son pied et de son genou.

C'est beaucoup plus que sur la terre battue, qui amortit les chocs et permet surtout de glisser. Si le pied glisse une ou deux secondes la contrainte pour les articulations est évidemment moins élevée que si la réception et le changement de direction se font en une demi-seconde. Ce qui explique qu'on voit beaucoup de vétérans qui délaissent les surfaces dures ou préfèrent s'orienter vers d'autres sports. »

                                           voir la vidéo
 

 


Se blesse-t-on plus sur dur ?

« Apparemment oui. Une étude de Nigg et Denoth, portant sur 1003 joueurs, a comptabilisé 3,9 blessures par heure et par semaine sur ciment, contre 0,5 blessure sur terre battue. Un chiffre qui doit bien sûr être relativisé par la durée des échanges. On joue en moyenne 10 à 30 minutes par heure sur terre contre 5 à 14 sur gazon par exemple. Il faut aussi prendre en compte les types de blessures. On se blessera peut-être moins le bas du corps sur terre mais plus au coude ou à l'épaule. »

 

 

Quelles sont les zones du corps les plus touchées sur surface dure ?

« Tout du pied jusqu'au milieu du dos. Les entorses de cheville sont fréquentes, tout comme les douleurs au genou, au niveau du cartilage, mais aussi les douleurs aux hanches et au dos car les ondes de choc remontent jusque là et les disques s'usent plus vite. »

 

 

 

Les blessures du tennisman en chiffres (type de surface non précisé).

http://www.clinalpsud.com/homme_mouvement/hom_epi_tennis.htm

 


Quels conseils donner aux pratiquants ?

« Porter des chaussures qui amortissent bien les chocs, qui maintiennent bien le pied et qui aient un appui assez large sur le sol afin d'éviter les entorses. S'échauffer progressivement et un peu plus longuement. Enfin bien s'hydrater et s'étirer, pour avoir le plus de souplesse musculaire possible afin de mieux encaisser les impacts. »

 

Propos recueillis par Tennis Addict, Florent Godard
 

 

Du même dossier:

 

"Les joueurs ne seront pas prêts en Australie"
Entretien de Christophe Gaillard kinésithérapeute ostéopathe (team Lagardère/Paris), qui suit Richard Gasquet, Paul-Henri Mathieu et Julien Benneteau

 

 



"C'est l'adhérence qui pose problème"

Entretien de Philippe Lacroix, médecin officiel du Grand Prix de tennis de Lyon depuis 2007

 

 

 

Lire aussi:

 

 

Les enjeux de l'Open d'Australie 2010

 

 


 

Partir à Melbourne, l'essentiel en 4 points

 

 

 

Test chaussures: utiliser notre guide de choix, indiquez le critère important pour vous, et découvrez votre podium

Par vanessa fechter


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus