Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Les pathologies du dos

 

 

Services frappés derrière la tête ou slicés, lifts à outrance, revers à deux mains... autant de gestes très fréquents lors de la pratique du tennis et tout aussi délétères pour le dos.

Les lumbago, hernies discales, sciatiques et autres blocages de vertèbres ne sont pas rares. Comme pour le coude, la technique permet de diminuer les risques.

À commencer par une flexion plus importante des jambes au service, pour ne pas avoir à forcer les effets pour trouver des angles. Le choix d'un matériel adapté, notamment des chaussures pour absorber les chocs sur surfaces dures et prévenir les microtraumatismes, mais aussi l'utilisation de semelles orthopédiques pour compenser d'éventuels déséquilibres au niveau du bassin, requièrent également une attention particulière.

Petit tour de la question en quatre points.

 

 

Pathologies

Facteurs aggravants

 Infirmerie

Prévention

 


Lombalgies et dorsalgies

Notamment des pathologies discales, des blocages de vertèbres et autres douleurs musculaires souvent liées aux premiers.

 

Exemples:


Lumbago ou « tour de rein » (indisponibilité d'une dizaine de jours à un mois généralement)


Hernie discale (risque de sciatiques ...)

 


À noter aussi :

Les pathologies du bassin

(torsion du bassin, blocage de l'articulation sacro-iliaque …)

 


Chez l'enfant


Maladie de Scheuermann, déviation frontale du rachis.

 

Lyse isthmique (fracture de fatigue généralement au niveau des lombaire).


Scoliose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le geste du service

Lorsqu'il est frappé trop vers l'avant, trop vers l'arrière (position trop cambrée ou hyperextension) ou sur le côté (slice) pour trouver des angles.

 

Coup droit et revers liftés

 

Revers à deux mains

  

Jouer de face

ou quasiment face à la balle, pour trouver des angles. De manière générale, les gestes exécuté en déséquilibre sont nocifs pour le dos et pour la hanche.


Raquette mal équilibrée et cordages trop rigides

  

Les surfaces dures

 

Le manque d'échauffement

  

Les déséquilibres musculaires

(abdominaux peu développés etc.)


Un manque de souplesse au niveau du dos, raideurs.


Le surpoids


Le stress

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L'indisponibilité varie suivant l'importance de la blessure.

Comptez une semaine à trois mois( voire plus pour les douleurs chroniques), par exemple, pour la guérison d'une lombalgie.

 

Repos

 

Anti-inflammatoires, myorelaxants, antalgiques

 

Rééducation

Étirements, massages, renforcement musculaire (gainage lombo-abdominal...), exercices pour retrouver un équilibre entre musculation et souplesse ; les deux devant toujours être associés.

 

Infiltrations

 

Physiothérapie, ostéopathie, chiropractie, mésothérapie, tractions vertébrales...

 

Port d'une ceinture dorsale

 

Intervention chirurgicale

Généralement après échec des traitements et si les douleurs persistent au-delà de trois à six mois.

 

 


 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Utiliser ses jambes

En fléchissant plus à l'impulsion, pour compenser et trouver des angles


Frapper la balle au-dessus de sa tête

Voire vers l'avant (geste moins délètère que vers l'arrière ou sur le côté). Éviter de forcer les effets.


Jouer plus à plat

 
Attaquer la balle de profil

 

Dans certains cas, pratiquer le revers à une main

 

Renforcement musculaire et gainage

Au niveau des muscles spinaux-dorsaux, des abdominaux etc., et plus largement des muscles qui entourent la zone concernée : ischio-jambiers, adducteurs etc., qui sont les fixateurs du bassin.

Attention : les exercices de musculation non accompagnés d'un travail d'assouplissement du dos sont déconseillés

 


S'étirer

Si le joueur n'est pas capable de poser ses doigts au sol en position jambes tendues, mais s'arrête à 10 cm du sol, on constate une rétraction au niveau des ischio-jambiers et du dos, et un manque d'étirement.

 

Bien s'hydrater

Commencer à boire environ deux heures avant la rencontre, puis à chaque changement de côté.


Choisir des chaussures adaptées

Surtout sur dur, pour absorber les chocs. Ne pas hésiter à recourir aux semelles orthopédiques pour compenser d'éventuels déséquilibres au niveau du bassin.

 

 

 

 

 

 

 

Synthèse réalisée avec la collaboration de Patrick Coudert, médecin spécialiste en médecine physique et de réadaptation, directeur du service médical du tournoi de Monte Carlo depuis près de 25 ans.

 

Par Tennis Addict, Florent Godard

Par florent godard


Commentaires (1)

- 13/11/10 - 20h55

Je suis kiné, c'est sympa de faire de genre de démarches pour informer les joueurs. Cool...

En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus