TennisAddict

APRÈS LES RAQUETTES, ARTENGO SORT UNE VÉRITABLE GAMME COMPOSÉE DE 8 CORDAGES MONO OU MULTIFILAMENTS, NÉE D’UN LONG PROCESSUS DE CONCEPTION, DE RECHERCHES ET DE TESTS.

Depuis mars 2019, à l’issue d’un processus de 18 mois, Artengo propose une gamme complète de 8 cordages. «Il s’agit d’un produit aussi complexe et long à développer qu’une raquette. Nous avons beaucoup travaillé avec notre laboratoire de Recherche & Développement pour aboutir à une gamme de cordages qui priorise le monofilament qui représente une grosse partie du marché, environ 60% des joueurs et joueuses “expert”, résume Eric Briet, ingénieur et chef de produits».

CONTRÔLE, PUISSANCE ET PRISE D’EFFETS

En monofilament, la gamme TA990 en co-polyester (jauges 1,20mm et 1,27 mm) apporte un bon compromis contrôle / puissance et une excellente durabilité. Tandis que le TA930 Spin (pentagonal) en jauge de 1,25mm mêle davantage prise d’effets et résistance aux frottements.

Du côté des multifilaments, le modèle TA500 se décline en 3 jauges (1,24 mm, 1,30 mm et 1,35 mm) pour offrir un mélange de puissance, confort et durabilité grâce à un renfort en Peek (polymère haute technologie).
Nous avons aussi complété la gamme par un cordage hybride (TA590), association de 2 cordages différents :
Un cordage plus rigide (kevlar 1,1 mm) sur les montants pour apporter de la résistance et un cordage plus souple (multifilament 1,24 mm) sur les travers pour plus de puissance.

Les prix publics restent particulièrement compétitifs :
–  Cordage multifilament TA500 : 10€ l’unité / 70€ la bobine
–  Cordage multifilament TA930 : 10€ l’unité
–  Cordage monofilament TA990 : 9€ l’unité / 60€ la bobine
–  Cordage hybride TA590 : 9€ l’unité

A CHAQUE FAMILLE SES CARACTÉRISTIQUES

«Pour rappel, un monofilament apporte moins de puissance mais plus de contrôle, tandis que les cordages «multi» se distinguent par leur restitution d’énergie et leur confort, estime Eric Briet. Ces cordages multifilaments, qui gardent très bien leur tension, sont conseillés aux personnes sensibles aux tendinites, aux jeunes et aux personnes qui ne cassent pas beaucoup. On déconseille très fortement le cordage monofilament aux enfants en dessous de 15 ans afin d’éviter les blessures, car ils peuvent être traumatisants. Ces cordages sont réservés aux joueurs qui cassent fréquemment en moins de 10 heures de jeu, car ils perdent beaucoup leur tension sur les premières heures».

3 ÉTAPES POUR UN CORDAGE

Ces cordages ont été réalisés selon un protocole qui comprend 3 étapes principales.

• Tout d’abord la rédaction d’un cahier des charges d’usage, (un style de jeu, un niveau, une durabilité).
• Ensuite, l’élaboration d’un cahier des charges techniques. Il s’agit sur cette étape de transformer le cahier des charges d’usages en solution technique (matière, forme)
• Enfin, la phase de prototypage s’accompagne de nombreux tests : des ambassadeurs internes et externes expérimentent les cordages durant 3 à 4 mois de compétition en conditions réelles avant de les «valider».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *