TennisAddict

Après une saison 2018 passée à soigner une grave blessure au coude (fissure tendon épicondylien), Steve Darcis revient spécialement pour TennisAddict sur son partenariat avec Artengo.

Steve Darcis Artengo

Après une superbe rentrée en janvier à Pune ATP250 (1/2 finale), c’est plein d’optimisme et de gentillesse que le champion Belge a joué le jeu des questions / réponses !
 
“En fin de contrat vêtements et chaussures, j’ai rencontré sur le Tour en octobre 2015 les représentants d’Artengo, un peu par hasard il faut bien l’avouer.”
 
Le courant est immédiatement passé et les discussions ont rapidement abouti à des négociations de partenariat pour un contrat chaussures et textile.
 
L’approche proposée par Artengo, et les qualités des produits, ont fait mouche auprès de celui qui a sorti Rafa au 1er tour de Wimbledon en 2013.
 
Encore lié à Wilson pendant une année, il a continué à utiliser les cadres de la firme de Chicago pendant cette période.
 
Son matériel avait jusqu’ici peu évolué. La plus grande partie de sa carrière a été faite avec une Pro Staff 6.1 en 18×20
 
“Une belle raquette, comme Edberg, qui pesait 341 g non cordée”…
 
Puis il a fallu adapter un peu le matériel après des soucis à l’épaule et au poignet.
 
“J’ai commencé par diminuer le poids de mes raquettes et finalement changé de modèle, en passant sur une Ultra 95 à 322 g”
 
La douleur était toujours là, et il fallait faire un choix : faire une croix définitive sur la saison 2018. Le retour sur les courts en équipement 100% Artengo, initialement envisagé pour Roland Garros 2018, a dû malheureusement être repoussé.
 
Cela a laissé pas mal de temps pour tester et finaliser le choix de la future raquette de Steve.
 
“Les équipes d’Artengo ont vraiment été à l’écoute, et on a travaillé conjointement sur plusieurs modèles, avec les modifications à apporter selon mes sensations”
 
On imagine bien que changer l’outil de travail d’un joueur de très haut niveau n’est pas évident, et que ces recherches prennent du temps.
 
Finalement, la raquette retenue est la TR900 http://www.tennisaddict.fr/product/795 : c’est la version légère de la TR990 qui a été plébiscitée afin d’avoir une “base” de préparation la plus simple possible.
 
Steve utilise donc bien la “vraie” TR900 du commerce, qui est uniquement adaptée aux besoins du haut niveau.
 
La préparation est toujours réalisée par le spécialiste belge Dieter Calle.
 
“J’ai toujours fait confiance à Dieter qui fait un travail remarquable. Je n’ai pas à me préoccuper de quoi que ce soit sur la qualité des raquettes !”
 
Aujourd’hui, la TR900 “Steve Edition” pèse 322 g, son équilibre est à 31,5 cm et son inertie de 295 kg.cm² (données non cordée). Ce qui reste très raisonnable, et bien loin de certains “anciens” de l’ATP qui continuent de jouer avec des cadres de 340 à 350 g !
 
Les sensations sont là, et mon premier tournoi a été un vrai soulagement sur mon niveau et surtout l’absence de douleur. Avec la TR900, j’ai la puissance que je recherche et surtout énormément de contrôle. C’était important, elle est relativement souple, précise et maniable, ce qui m’apporte un super confort de jeu”.
 
Pour mettre toutes les chances de son coté, Steve est passé du monofilament référence sur le Tour (Luxilon Alu Power) à un montage hybride multi / mono de chez Sテカderling (www.rs-tennis.com/collections/tennisracketstrings/products/rs-hybrid-feel-new-york-lyon)
 
Un cordage bien plus souple donc, mais à iso-tension pour ne pas perdre en contrôle de balle. Raquette de conception plus moderne, plus légère, plus souple, cordage hybride : ce sont les éléments clés du retour en forme de Steve !
 
Les prochaines échéances sur les courts vont s’enchaîner à vitesse grand V : Montpellier, Cherbourg, Pau, Lille (région du bastion d’Artengo !) et l’on souhaite sincèrement à Steve de renouer avec les premiers rôles de l’ATP.