TennisAddict

Ce lundi 18 mai, Yannick Noah fête ses 60 ans. Dernier Français vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem chez les hommes, il est, et restera, l’une des figures emblématiques de ce sport. A l’occasion de sa soixantième bougie, TennisAddict vous propose un léger résumé de sa carrière, entre records, chiffres et talents…

Dimanche 5 juin 1983. Yannick Noah vient d’écrire l’une des plus belles pages du tennis français, si ce n’est la plus belle. A 23 ans à peine et exactement 37 ans après la victoire de Marcel Bernard sur l’ocre parisien, Noah, tête de série n°6, vient de battre Mats Wilander (6-2, 7-5, 7-6) et de remporter Roland-Garros. Depuis, aucun Français n’a réussi à réitérer l’exploit. Alors nous voilà, 37 ans plus tard (quelle coïncidence…!), en 2020, l’année des 60 ans du dernier Français vainqueur d’un tournoi du Grand Chelem : Monsieur Yannick Noah.

Yannick Noah, vainqueur de Roland-Garros 1983.

Difficile de résumer la carrière de Yannick Noah tellement celle-ci est riche… Le natif de Sedan est repéré par Arthur Ashe en 1971, lors d’un “clinic” à Yaoundé. Il a seulement 11 ans. Son “héros” comme il l’appelle, pousse Philippe Chatrier, Président de la FFT, à inscrire Noah en sport études. Arthur Ashe lui confie aussi sa première vraie raquette, la fameuse Head Arthur Ashe, que le futur champion gardera très précieusement. Issu de parents sportifs (son père était footballeur, sa mère basketteuse), Yannick Noah sait déjà ce qu’il veut faire de sa vie : devenir un grand joueur de tennis. “Je suis un enragé”, dira-t-il.

Yannick Noah ouvre son palmarès à Manille en novembre 1978. Sur le circuit, il remportera 23 tournois (record français), dont le dernier à Sydney en 1990, juste avant une demi-finale à l’Open d’Australie. La même année, il dispute également son dernier tournoi du Grand Chelem à l’US Open, battu au 2e tour par Boris Becker. En tout, Yannick Noah c’est 30 victoires sur des membres du Top 10, dont deux victoires face à un n°1 mondial : Ivan Lendl, en 1986 et 1990. C’est aussi 4 Masters et 275 semaines dans le Top 10 mondial, deux autres records français encore jamais égalés.

Et puis comment parler de Yannick Noah sans parler de Coupe Davis ? Cet événement qu’il connait si bien… D’abord en tant que joueur : en 1982, il perd la finale de Coupe Davis face aux Etats-Unis. Neuf ans plus tard, en 1991, il réalise sa première campagne en tant que capitaine des Bleus. Et c’est une réussite! Guy Forget, Henri Leconte, Fabrice Santoro et Arnaud Boetsch s’en souviennent sans doute encore… Saga Africa… La France remporte son premier saladier d’argent depuis 1932. Sur le banc français, Yannick Noah réitèrera l’exploit en 1996 puis tout récemment en 2017.

Yannick Noah, capitaine des Bleus. Source : AFP

Yannick Noah et le tennis, oui. Mais Yannick Noah c’est aussi bien d’autres choses : la musique, avec ses 11 albums, la vie de père, avec ses 5 enfants, le caritatif, parrain de l’association Les Enfants de la Terre, créée par sa maman… Mais aussi golfeur, fan de rugby à la télé, aimant aller au Parc des Princes voir un match du PSG, ou encore néo-amateur de jardinage, bien que le gazon de Wimbledon ne l’ait jamais emballé… Un personnage à part, bon vivant et aux multiples facettes. Joyeux anniversaire Captain !

Désormais, vous devriez être incollable sur Yannick Noah ! Vous voulez tester vos connaissances ? L’Equipe vous propose un petit quiz, disponible juste ici.

 

Crédit image à la une : Media365

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *