TennisAddict

Cela a été confirmé hier soir : l’US Open aura bien lieu ! Programmé du 31 août au 13 septembre prochains, le tournoi américain se disputera malheureusement à huis-clos. Mais sous des conditions sanitaires finalement plus allégées que prévues. Alors qu’en disent les joueurs et joueuses ? TennisAddict vous propose un petit récap…

Le communiqué officiel de Mike Dowse.

Si Novak Djokovic, le n°1 mondial, s’était insurgé quant aux premières conditions sanitaires annoncées pour organiser le tournoi, il semble qu’il ait influencé la suite des évènements. Les conditions ont été assouplies, mais pour autant, le Serbe n’a pas encore réagi.

L’un des premiers à avoir donné son avis sur l’annonce de la tenue de l’US Open, c’est Nick Kyrgios. Le 40e joueur mondial a lâché un tweet en disant que c’était une décision “égoïste”.

« Dans un sens, c’est normal que les gens qui vivent aux Etats-Unis poussent en ce sens. C’est égoïste. Je préparerai ma combinaison de protection contre les matières dangereuses lorsque je voyagerai d’Australie, puis je devrais me mettre en quarantaine pendant deux semaines à mon retour.»

Effectivement, à son retour de New-York, Nick Kyrgios devra respecter la période de quarantaine en vigueur en Australie…

 

Méthode similaire pour Gaby Dabrowski, joueuse canadienne connue pour ses bons résultats en double. Son tweet a fait du bruit et d’autres joueuses américaines comme Coco Vandeweghe ou encore Alison Riske ont approuvé ses propos :

Dustin Brown, lui non plus n’a pas tardé à s’exprimer, dans un message qui décrit pour le coup très bien le sentiment des joueurs et joueuses qui ne pourront pas participer aux qualifications :

«  Bien que nous ayons eu une conférence vidéo où 400 joueurs professionnels étaient présents, seulement un tiers pourra jouer… Cela confirme que nous sommes justes des numéros… #remplaçables.  »

L’Espagnol Feliciano Lopez s’était également confié sur l’éventuelle tenue de l’US Open, confirmée quelques heures plus tard : 

« Je pense qu’ils savent qu’un bon nombre de joueurs ne voudra pas aller à New York. Mais je pense que l’US Open n’est pas dépendant des tops players, je ne sais pas combien, qui ne voudraient pas jouer le tournoi. Je pense qu’ils ont prévu d’organiser le tournoi, même avec des absents de marque. »

Tout comme Richard Gasquet :

« Le premier truc est qu’il faut que tout le monde puisse jouer, qu’il y ait des qualifs. C’est anormal que certains joueurs aillent jouer des challengers et que d’autres aient des points dans le tableau final. Si les joueurs d’Amérique du Sud ne peuvent pas venir, ce n’est pas normal. Tout le monde doit jouer ou personne ne doit jouer. Ça me paraît très compliqué à organiser. Je pense que les joueurs qui disent qu’ils ne vont pas y aller, y seront quand on va leur dire qu’il y a le tournoi et les points. Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. C’est le tennis business. Je comprends la position de l’US Open mais ça ne me paraît pas très équitable pour tous les joueurs. C’est surtout ça qui me fait peur.»

Et Alexander Zverev :

« Tout le monde veut jouer un tournoi du Grand Chelem, si cela est possible. Mais avec les circonstances actuelles, avec les mesures actuellement en vigueur, ce sera très difficile. Une fois arrivé à New York, on doit se mettre en quarantaine pendant quatorze jours, on ne peut aller nulle part. […] Et puis, on jouera sans spectateurs. Il n’y aura pas l’ambiance habituelle. Je ne pense pas non plus que nous pourrons utiliser les vestiaires, nous ne pourrons pas prendre une douche sur place. On ne sait pas s’il y aura de la nourriture. Pour résumer, il n’y aura rien sur place. »

D’autres présences comme celles de Simona Halep ont largement été remises en cause. Quoi qu’il en soit, les joueurs ont encore le temps de décider. Affaire à suivre…

Laisser un commentaire