Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Interview : David Gire - Directeur Commercial France Babolat VS

TennisAddict le mag n°14 - Septembre 2014 | 22 Septembre 2014 à 8h00

Par Baptiste Blanchet

DAVID GIRE -  DIRECTEUR COMMERCIAL FRANCE BABOLAT VS

« NOUS ALLONS CONTINUER À FAIRE BOUGER LES CHOSES, À RENDRE CE MARCHÉ DYNAMIQUE. »

Comment se porte Babolat sur le marché français ?

Babolat est la marque leader sur l'équipement global du joueur de tennis, ce qui inclut le textile et les chaussures, avec des positions très fortes sur les raquettes, les balles et le cordage. Mais sans nous reposer sur ces acquis, nous allons continuer à faire bouger les choses, à rendre ce marché dynamique. Le tennis représente globalement un marché assez stable, en légère décroissance en 2013 - dont les raquettes représentent 50% de la valeur - sur lequel on ne trouve pas de nouveaux acteurs. Il faut également s'adapter au fait qu'aujourd'hui, les consommateurs achètent de plus en plus via internet, même si les achats dans des boutiques physiques représentent encore 85% de l'activité d'une marque comme Babolat.

Vous préparez-vous déjà à l'après Nadal, car le champion espagnol ne va pas jouer éternellement ?

Forcément, nous devons toujours anticiper. Il est vrai que Babolat reste très lié à cet exceptionnel champion. Rafael Nadal représente une véritable locomotive. Pour dénicher le «Rafa» de demain, nous avons mis en place des systèmes de détection performants, dans les clubs, auprès des coachs. Ainsi, Corentin Moutet, tout récent champion d'Europe des 14 ans, ou Corentin Denolly, finaliste dans la catégorie des 18 ans, jouent déjà en Babolat. De toute façon que ce soit pour Nadal, Roddick ou Clijsters, nous les avons accompagnés très tôt au cours de leur carrière. Nous allons très rarement chercher un membre du Top 10 en signant un gros contrat. Nous sommes plutôt dans l'optique d'accompagner des joueurs de clubs dans leur progression avec des contrats évolutifs selon leurs résultats et une organisation structurée. La deuxième réponse par rapport à Nadal concerne les produits que nous fabriquons. Nous analysons l'évolution du jeu moderne, puis nous fabriquons du matériel destiné à répondre à ces besoins. Bref nous n'avons pas vocation à fabriquer des produits pour un seul joueur, même si nous sommes ravis qu'ils soient ensuite «incarnés» par un ambassadeur prestigieux.

Pouvez-vous nous donner des exemples ?

Oui, par exemple la gamme Strike répondait à des évolutions du jeu (frappe au sommet du rebond, jeu vers l'avant). Jo-Wilfried Tsonga l'a donc adoptée car cela l'aidait dans la mise en place de son tennis d'attaque, avant de revenir à une autre gamme. C'est la même chose pour la raquette connectée Babolat Play Pure Drive, sortie fin décembre 2013 aux Etats-Unis, puis le 22 mai 2014 en France.  Au départ, il n'y avait pas d'endorsement sur ce modèle. Mais 8 membres des circuits ATP ou WTA ont souhaité l'utiliser (notamment l'Allemande Julia Görges, la Tchèque Karolina Pliskova ou la Croate Ana Konjuh). D'autres devraient suivre en 2015.

Justement comment s'est passé le lancement de cette raquette connectée ?

Très bien car il s'agit d'une innovation de rupture. Les joueurs peuvent recueillir dès la fin du match, des informations jusque là inaccessibles dans le tennis grâce à des capteurs situés dans le manche de la raquette. Nous pensons d'ailleurs que d'ici 10 ans, l'ensemble des raquettes de tennis seront connectées, Babolat faisant figure de pionnier. Aujourd'hui en France, plus de 4000 joueurs l'utilisent et près de 12 000 pratiquants ont des comptes utilisateurs qui leur permettent de disséquer leur jeu. Cette technologie ne représente plus seulement un produit mais une offre globale. Pour proposer ce service, il a d'abord fallu former nos équipes, puis choisir 260 magasins en Europe pour une distribution sélective. Nous avons alors passé un jour complet avec chaque boutique afin de montrer comment la raquette et son application fonctionnaient. Nous avons de très bons retours des utilisateurs. Désormais, il faut montrer aux  champions les bénéfices qu'ils peuvent tirer de cette raquette du futur. Au-delà de l'effet de curiosité, de nouveauté, nous allons continuer à expliquer ce produit, à le faire essayer lors de road-shows.

Dès noël 2014, d'autres innovations seront disponibles ?

Oui, il va y avoir des extensions de gammes autour de cette offre Play. Dans un premier temps, nous nous sommes appuyés sur la Pure Drive, l'un de nos modèles phares, mais d'autres gammes de raquettes seront proposées en version « connectée ». 

D'autres temps forts sont-ils planifiés pour 2015 ?

Oui, le projet Play va rester un axe fort puisqu'il nourrit la marque, mobilise nos équipes et nous permet d'être considérés comme innovants sur le plan technologique. Par ailleurs, fin 2014, une nouvelle gamme Pure Drive dotée d'une nouvelle technologie sortira. Il s'agissait de faire évoluer l'un de nos best-sellers. Une nouvelle gamme de chaussures, totalement revue, est également attendue pour le printemps-été 2015.

 

Photo : Babolat VS

Par Baptiste Blanchet


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus