Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

Focus sur les championnats de France par équipes

TennisAddict le mag n°9 - Mars 2013 | 01 Septembre 2013 à 8h00

Par Jérôme Fechter

Interview de Thierry BECHMANN, président du Tennis Club de Strasbourg

Avec plus de 645 000 matchs disputés, les compétitions de clubs par équipes restent une institution dans le paysage tennistique français, preuve de la vie de «l' esprit d'équipe» dans un sport individuel. Au sommet de la pyramide, la première division nationale, peu médiatisée, réunit pourtant pendant cinq semaines l'élite du tennis français. Les licenciés peuvent voir dans leurs clubs, sur leurs terrains, des joueurs comme Gilles Simon, Julien Benneteau, Benoît Paire ou Paul-Henri Mathieu, aux côtés de jeunes talents locaux ou de renforts étrangers. Cette compétition aux allures parfois de Coupe Davis des clubs a vu le TC Quimperlé s'imposer face au TC Paris, pourtant favori, grâce à une équipe soudée et solidaire (voir les résultats à la fin de cet article). Le TC Strasbourg vivait sa première expérience à ce niveau. Tennisaddict  est allé à la rencontre de son président, Thierry Bechmann.

--------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Thierry, les championnats de France par équipes de première division nationale, c'est quoi ?

C'est une compétition interclubs, la Ligue 1 du tennis, qui se déroule en octobre-novembre, car le calendrier ATP permet aux joueurs pros d'être disponibles à cette période. Elle réunit les 12 meilleurs clubs de France. Elle débute par une phase de poule, avec 5 rencontres. Puis par une finale à 4, qui a eu lieu cette année à Marcq en Baroeul (59). Les clubs alignent des équipes de très haut niveau.

Est-ce la première année que le TC Strasbourg joue en 1ère division ?

Non. Il y a 40 ans, le club qui s'appelait alors le Lawn Tennis Club de Strasbourg, avait intégré l'élite nationale. Avec dans ses rangs une figure emblématique du tennis alsacien, Philippe Carliez, actuel vice-président du club! Mais depuis, malgré les nombreux joueurs alsaciens prestigieux (dont Arnaud Boetsch), cela n'avait plus été le cas. 

Vous avez monté un projet un peu fou ! Pouvez-vous nous en dire plus ?

Le projet sportif a été construit sur plusieurs années, autour de joueurs du club dont
Pierre-Hugues Herbert (ndlr : FRA - ATP219). Albano Olivetti (FRA - ATP232), originaire d'Haguenau, est venu rejoindre l'équipe il y a trois ans, avec la montée en première division l'année dernière. L'idée a été alors de solidifier encore cette ossature alsacienne, en faisant revenir sur ses terres Paul-Henri Mathieu (ndlr : précédemment licencié au TC Paris). Paulo a tout de suite été séduit par l'idée d'un projet alsacien au plus haut niveau. C'est un joueur de cœur,  et il a été un leader exceptionnel pour toute l'équipe ! Logiquement, l'équipe dirigeante se devait d'être au niveau du projet sportif. Nous avons donc décidé de faire du «hors-normes» pour une équipe «hors-normes» ! Nous avons mis en place une logistique digne d'un tournoi professionnel, avec des tribunes de 1000 places, des services de restauration et un dîner de gala pour nos VIP. Au global, cela représente un budget de 200 000 €.

C'est une première en France ? Comment finance-t-on un tel événement ?

Il semblerait que oui. Mais nous ne demandons qu'à être copiés (sourires). Avec un budget de fonctionnement hors équipe pro de 500 000 euros, le club ne pouvait bien entendu pas financer un tel projet. Le soutien des collectivités locales (Ville de Strasbourg et Région Alsace) a été déterminant avec 50% du budget. Les autres 50% proviennent des partenaires qui nous ont fait confiance, de l'événementiel et de la billetterie.

Il paraît que les places se sont arrachées ?

En effet, l'engouement a été énorme et immédiat. En 48 heures, toutes les places de la rencontre contre le TC Paris ont été vendues. Le public alsacien a répondu présent et n'a pas été déçu par le spectacle...

Vous faites référence au match d'anthologie contre le TC Paris en guise d'ouverture !

Quel scénario ! Nous étions menés  2-0 après les deux premiers simples, quand Paulo devient le héros de la rencontre en battant Gilles Simon en 3 sets sur un central en ébullition, Gilles qui était en demi-finale à Bercy quelques jours avant! Simon Greul remet ensuite les 2 équipes à égalité, avant le bouquet final :  les deux doubles se jouent simultanément et vont jusqu'au super-tiebreak du troisième set avec Albano et Pierre-Hugues qui battent Simon-Benneteau ! Il était plus de 20 heures, et les tribunes étaient encore pleines à craquer ! Un moment inoubliable pour tous.

Cela aurait-il été possible de monter un tel projet avec des joueurs étrangers?

Certainement pas. C'est justement ce projet «vrai» avec des enfants du pays qui a permis de fêter le tennis d'une telle manière. C'est l'ensemble d'une région qui s'est identifiée à son équipe.

L'ossature alsacienne a-t-elle tenue le choc ?

Paulo a gagné tous ses matchs, Pierre-Hugues et Albano ont été une paire de double imbattable! Albano, c'est un joueur extraordinaire qui était blessé au coude et n'aurait jamais dû jouer. Pourtant, il est allé au bout ! (ndlr : Albano s'est fait opéré du coude quinze jours plus tard et revient actuellement à la compétition). Mais c'est aussi l'aventure d'une bande de copains, avec un véritable esprit d'équipe. Il ne faut pas oublier le rôle déterminant de Simon Greul (ALL - ATP150) et le renfort  de Guillermo Garcia-Lopez (ESP - ATP84).

Pas de regrets pour cette défaite à Quimperlé (4-2) lors de la dernière journée qui vous empêche d'accéder à la phase finale (le TC Strasbourg en tête de sa poule avant cette dernière journée, terminant finalement 3e) ?

C'est forcément décevant de finir cette campagne par une défaite. Mais bon, nous avons été battus par le futur champion de France, une vraie équipe soudée qui mérite amplement son titre ! Nous n'avons malheureusement pas pu aligner notre meilleure équipe, faute de budget. Mais grâce à notre 3e place, nous aurons un troisième match à domicile l'année prochaine. Humainement et sportivement, c'est donc une vraie réussite !

Quel est l'état d'esprit des joueurs quand ils disputent ce type de rencontres ? Ils arrivent en fin saison, entre vacances et projection vers la saison suivante. 

C'est bien entendu un sujet délicat, avec le risque d'avoir un joueur fatigué par sa saison. Mais c'est là que l'esprit d'équipe et le soutien populaire prend tout son sens, en leur redonnant une énergie très positive et pourquoi pas l'occasion de faire le plein de confiance ! Regardez Pierre-Hugues : il est arrivé en manque de repères, a surfé sur la dynamique positive de l'équipe et gagne depuis 100 places à l'ATP !

Sont-ils payés ?

Oui bien sûr, ce sont des joueurs professionnels, même si leur cachet par rencontre reste très raisonnable, au niveau des moyens des clubs. Mais encore une fois, la motivation principale est plutôt dans un projet d'équipe : quand tu vois que Paul-Henri Mathieu et Guillermo Garcia-Lopez, pourtant en congés lors de la dernière rencontre, envoyaient des sms en permanence pour connaître l'évolution du score, c'est un bel état d'esprit !

Quelles ambitions pour l'année prochaine ?

Nous serons très ambitieux et très modestes. Cette année, nous aurions aussi bien pu devenir champion de France qu'être relégués. Les rencontres se jouent à quelques détails près, l'opposition est très forte. Nous ferons en tous cas tout notre possible pour organiser pour notre public une fête du tennis encore plus belle !

 -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

 ~ Classement POULE A~ 

1. VILLA PRIMROSE______________13pts

2. SARCELLES A.A.S. TENNIS______13pts

3. METZ ASPTT__________________12pts

4. COLOMIERS U.S TENNIS CLUB ___9pts

5. LAGARDERE PARIS RACING_____ 8pts

6. GRENOBLE TENNIS_____________5pts

 

~ Classement POULE B ~ 

1.QUIMPERLE TENNIS CLUB_______13pts

2.TENNIS CLUB DE PARIS_________12pts

(meilleur matchaverage)

3. TC STRASBOURG______________12pts

4. TCBB________________________11pts

5. TC LILLOIS____________________7pts 

6. AS BONDY____________________5pts

 

~ Demi-finales ~ 

VILLA PRIMROSE - TC PARIS 3/3

(Paris vainqueur au setaverage)

QUIMPERLE -SARCELLES 4-2

 

~ Finale ~ 

TC QUIMPERLE - TC PARIS 4-1

Par Jérôme Fechter


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus