Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

FORUM - SUJETS RÉCENTS

Is a look at the There are a lot of feelings

Par iolesSoory, 23 juillet 2017

Prior did not want Huang Can

Par ChareSoory, 20 juillet 2017

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

HEAD, positions et ambitions - Entretien avec Ludovic Luchini

TennisAddict le mag n°16 - Mai 2015 | 12 Mai 2015 à 0h00

Par Jérôme Fechter

Portée par ses champions emblématiques, Sharapova, Murray ou Djokovic, la marque autrichienne continue d'innover et de progresser. Récemment nommé category manager des sports de raquettes pour la France, Ludovic Luchini dresse un bilan des positions de la marque sur le marché du tennis.

Comment se porte le groupe Head ?

Plutôt bien au niveau mondial, puisque notre groupe qui est coté en Bourse affiche une progression globale de 3.3% en 2014 sur un marché du tennis plutôt stable. Au niveau français, les chiffres montrent une progression de 4,7% de nos parts de marché raquettes en 2014, ce qui nous permet d'atteindre la 2e place, avec 27-28% de parts de marché. Les résultats de nos joueurs, notamment Novak Djokovic, qui a quasiment tout gagné avant Roland-Garros et reste sur une série incroyable en Masters 1000, mais aussi Murray, Berdych ou Sharapova, y ont contribué.

Cela traduit aussi une réorientation commerciale ?

Oui, en France, nous avons changé en termes de présence commerciale avec désormais une force de vente dédiée au tennis et une autre spécialisée dans le ski alors qu'auparavant les deux entités étaient associées. Nous sommes également plus présents au niveau des clubs, de nos clients, des entraîneurs. Et nos nouvelles technologies (Graphene et Graphene XT) ont été appréciées par les joueurs.

Votre communication cherche à se démarquer?

Oui, la marque a toujours cherché à transmettre une notion émotionnelle s'ajoutant à la performance. Comme lorsque l'an passé, quelques instants après son triomphe à Roland-Garros, Maria Sharapova nous accorde quelques minutes dans les vestiaires avec le trophée. Tout au long de l'année, nos athlètes nous offrent ces petits moments de complicité, ces à-côtés de la vie sur le circuit via des petites vidéos réalisées par le journaliste-réalisateur Karim Koulakssis. Sur chaque tournoi, nous alimentons le web de pastilles vidéos qui créent de l'émotion mais aussi une proximité avec nos champions. A travers ces pastilles, il s'agit aussi de coller à l'actualité puisque Novak peut quasiment battre un record à chaque tournoi. Roland-Garros constituera aussi un moment fort surtout si le Serbe s'impose. En contact avec le siège de Head qui se trouve en Autriche, nous sommes déjà en train de préparer des choses si cela se produit. Et pourquoi ne pas rêver d'un Grand Chelem de Djokovic. Ce serait formidable pour nous… et pour le tennis.

D'autres ambassadeurs français de la marque sont-ils prévus dans les mois à venir ?

Pas pour le moment, car Richard Gasquet et Gilles Simon remplissent parfaitement leur rôle. Mais nous travaillons beaucoup avec les jeunes puisqu'un nouveau responsable de la détection, Florian Perche, travaille pour HEAD France depuis 6-7 mois. Calvin Hemery fait d'ailleurs partie de nos espoirs, il a eu droit à une vidéo le mettant en scène avec Maria Sharapova et Novak Djokovic.

Ne craignez-vous pas l'après Djoko ?

Non, Novak n'a que « 27 » ans, il est dans ses meilleures années. Et devrait pouvoir jouer quelques temps encore. Il est dans la nature même d'une marque d'anticiper, nous avons 2500 joueurs espoirs en contrat dans le monde, mais il faut aussi savoir profiter du moment. D'autant que Tomas Berdych, récent finaliste à Monte-Carlo, réussit également de très belles choses.

Quelles sont vos nouveautés produits ?

Sur cette année 2015, nous aurons lancé la nouvelle gamme Graphene XT Speed (recommandée par Djokovic), la nouvelle gamme Graphene XT Instinct (recommandée par Berdych), tandis que la nouvelle gamme Graphene XT Extreme, recommandée par Richard Gasquet, sortira en juillet. On essaye aussi de se renforcer sur certains segments comme le cordage. Depuis le début de l'année, on a introduit le Lynx et le Hawk (monofilament), le Hawk Touch et le Gravity vont également sortir. Tandis que nous préparons deux nouveaux modèles multifilaments. Ainsi, nous aurons revu toute notre gamme, suite à de nombreux tests réalisés auprès des joueurs afin de recueillir leurs avis, leurs sensations.

Du nouveau du côté des chaussures ?

Notre nouvelle gamme de chaussures remporte un beau succès avec un référencement dans de nombreux points de vente. En terme de présence sur le circuit professionnel, nous sommes en phase de test avec de nombreux joueurs avec l'objectif d'équiper des joueurs du TOP 30 mondial prochainement. Cela prend un peu de temps car nous souhaitons faire les choses correctement.

Quelles sont les perspectives pour Head ?

Plus que jamais, nous avons l'ambition d'être une marque globale de tennis. Nous avons déjà une forte légitimité pour les balles et les raquettes. Au niveau des textiles, nous progressons dans les clubs et sommes référencés dans un nombre croissant de magasins. Et nous sommes persuadés de fabriquer de très bonnes chaussures et de plus en plus de joueurs nous font confiance. A nous de continuer dans ce sens pour convaincre de plus en plus de clients. Enfin, nous développons le programme Custom Made, qui permet de personnaliser sa raquette (en termes de poids, de plan de cordage, d'équilibre, de forme de cadre, etc). En fin d'année, nous le proposerons au grand public dans des magasins spécialisés.

 

Texte : Baptiste Blanchet // Photo : Head France.

Par Jérôme Fechter


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus