Newsletter Notre magasin partenaire r Le tournoi des 4eme series
X

CONNEXION

Déjà inscrit(e) ?



Mot de passe oublié ?

Si vous souhaitez vous inscrire


Créer un compte

Conformément aux dispositions de la loi dite Informatique et Libertés du 6 janvier 1978 modifée, vous bénéficiez d'un droit d'accès, de rectification et de suppression des données qui vous concernent recueillies via ce formulaire. Vous pouvez à tout moment exercer ces droits auprès de : TENNISADDICT-YAMS – 2 rue de la nuée bleue – 67000 Strasbourg ou de la page gestion de votre compte.

LE MAGAZINE DU MATÉRIEL DE TENNIS

FORUM - SUJETS RÉCENTS

Head Speed MP

Par sets92, 15 mars 2017

Laquelle essayer ?

Par COMPIX38, 29 décembre 2016

CHAUSSURE

S'ABONNER

RAQUETTE

actu

ACTU DES MARQUES : Tecnifibre - Artengo - Extreme-Tennis

TennisAddict le mag n°16 - Mai 2015 | 12 Mai 2015 à 0h00

Par Baptiste Blanchet

1. TECNIFIBRE RASSEMBLE SES TROUPES

Comme les années précédentes, dans le cadre du programme « On The Road to the ATP World Tour », Tecnifibre a organisé à la mi-avril un camp d'entrainement, à Sophia Antipolis, où s'est retrouvé son Team international de jeunes joueurs et des top athlètes. Parmi eux, l'Américain Denis Kudla, l'espoir canadien Filip Peliwo, le Japonais Hiroki Moriya, le Français Jules Marie mais aussi le jeune espoir tricolore Rayane Roumane (vainqueur du tournoi des Petit As). Tous ont pu échanger avec Jérémy Chardy, 35e ATP, qui a pris le temps, de venir à leur rencontre : «J'ai trouvé le Camp à l'image de Tecnifibre. J'ai découvert leur manière de travailler quand j'ai testé leurs cadres l'hiver dernier, notamment leur capacité d'être à l'écoute des athlètes. J'ai de nouveau ressenti cela à Sophia Antipolis, souligne Jérémy Chardy. Cette idée de mixer une partie du team pendant une semaine confirme la proximité qu'ils ont avec nous, les joueurs. J'ai aussi découvert de très bons jeunes que je n'aurais jamais croisés autrement. Ce fut un plaisir de les conseiller et de taper la balle avec eux». Ce projet de Camp est né de la volonté de Tecnifibre de créer une véritable notion d'équipe entre les athlètes, les coachs et le staff compétition. L'OTR Camp est pour eux une occasion unique de partager leurs expériences, de tester de nouveaux produits et de se préparer pour la saison sur terre battue. « L'OTR Camp permet, entre autres, de tisser des liens et d'apporter une proximité avec la marque, estime Guillaume Ducruet, Sport Marketing Manager de la marque française. Tout est fait pour aller au-delà de notre rôle d'équipementier. La nouveauté de cette année est la présence des plus jeunes espoirs. Nous avons pour ambition d'accompagner ces meilleurs joueurs dans leur progression. Ce Camp est un excellent moyen de les aider à atteindre l'élite mondiale.»

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

2. L'ARTENGO TS990 VALIDÉE PAR LE HAUT NIVEAU !

La chaussure Artengo TS 990, modèle top de gamme de la marque de Decathlon et destiné aux joueurs intensifs, continue d'assoir sa crédibilité technique. Testée dans notre magazine en mars dernier avec de très bons résultats et une note moyenne de 15.1/20 (voir magazine n°15), elle a été adoptée par un team de 20 joueurs professionnels dont les français Josselin Ouanna et Augustin Gensse, et les belges Maxime Authom et Yannick Mertens. Se concentrant sur les critères de confort, d'amorti et de résistance, la marque livre un produit très abouti avec un rapport qualité-prix sans égal (59.95€ TTC). Développée dans le Tech Center de Villeneuve d'Ascq, diposant d'un outillage dernier-cri pour les tests laboratoires, cette chaussure est également déclinée en version terre-battue et en version féminine.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

3. ENTRETIEN AVEC JÉRÔME DECOCK, FONDATEUR D'EXTREME-TENNIS

Fondée par Jérôme Decock (29 ans), la société Extreme-Tennis distribue des articles de tennis via son site internet et un magasin physique basé à côté de Douai (Nord). Un développement fulgurant avec un slogan, «Consommez français !», qui détonne sur le marché du web dominé par les sites allemands ou américains. Entretien avec un passionné de balle jaune.

Comment avez-vous créé cette société de ventes d'articles de tennis ?

Passionné par ce sport, j'ai d'abord travaillé dans un grand magasin spécialisé de sport où je m'occupais du rayon tennis. Limité par le choix, je commandais par internet et lorsque je posais des questions techniques, j'avais en retour des réponses très basiques qui ne correspondaient pas à mes attentes. Partant de ce constat, j'ai décidé de créer Extreme-Tennis pour répondre aux besoins des compétiteurs en proposant un large choix et des réponses précises aux questions techniques. Le site a été créé en avril 2008, il s'est rapidement développé et nous avons ouvert une boutique en décembre 2012 (ndlr : à Flers en Escrebieux, dans le Nord). Aujourd'hui, Internet représente plus de 85% de nos ventes.

Quelle est la spécificité de votre entreprise ?

Nos clients sont principalement des joueurs de compétition, qui recordent régulièrement leur raquette et cherchent du matériel pointu. Notre équipe met un point d'honneur à tester tous les produits pour répondre à toutes les questions techniques. Notre coeur de métier est le cordage tennis. Nos prix sont compétitifs, nous expédions toutes les commandes le jour même lorsqu'elles sont passées avant 15h, nous disposons d'un large choix et répondons très rapidement aux mails. Depuis un an, nous proposons le textile et les chaussures.

La société va prochainement déménager ?

Oui, notre équipe de quatre personnes a comme projet de déménager en 2016, dans un bâtiment commercial quatre fois plus grand soit 600m2 au total dont 100m2 de magasin-showroom plus 500m2 d'entrepôts. Cela va nous permettre d'avoir encore plus de références et d'engager un webmaster à plein-temps, alors que jusque-là, nous sous-traitions la partie web.

Quel avenir se dessine pour les boutiques physiques ?

Certes internet prend de l'ampleur, on le constate chaque jour dans notre vie quotidienne. Mais les clients auront toujours besoin d'une boutique, à condition qu'elle propose un service de qualité aux bons prix. Plus que jamais, on se démarque par le service, le conseil, l'accueil, le plaisir de venir découvrir des nouveautés, de discuter de matériel, la possibilité d'essayer des raquettes.

Comment voyez-vous l'après Federer et Nadal qui pourraient ne pas jouer encore très longtemps ? 

Il est clair que l'on vit depuis quelques années, une sorte d'âge d'or du tennis aussi bien au niveau du jeu que du commerce autour. Par exemple la collection RF de Nike se vend très bien, si Roger Federer arrête sa carrière, nous perdrons du chiffre d'affaires. Mais je ne suis pas plus inquiet que ça, les journalistes sauront créer de nouveaux héros. On avait vécu ce type de situation quand Borg et Vilas ont arrêté, puis lors de l'après Sampras-Agassi.

 

Textes : Baptiste Blanchet // Photos : Tecnifibre, Artengo.

Par Baptiste Blanchet


En poursuivant votre navigation sur le site, vous acceptez l'utilisation des cookies pour vous proposer notamment des publicités ciblées en fonction de vos centres d'intérêt.

OK En savoir plus